L’intelligence artificielle de Facebook

facebook et l'intelligence artificielle

Comme la plupart des réseaux sociaux, le géant américain Facebook se sert de l’intelligence artificielle, pour rendre agréable l’expérience des utilisateurs sur sa plateforme. Si vous ne me croyez pas, vous pouvez aller voir notre dossier sur les exemples des réseaux sociaux qui utilisent l’intelligence artificielle.

Bref, cette IA se met en marche, à chaque fois qu’un « facebookeur » se connecte à son compte, et se fait présente à tous les niveaux du réseau social. Dans les prochaines lignes, vous découvrirez les modèles d’intelligence artificielle exploités par Facebook, et la raison pour laquelle ils sont en grand nombre.

Quels sont les modèles d’IA de Facebook ?

Au cœur de la plateforme, les familles d’algorithme les plus utilisées sont le maching learning (l’apprentissage automatique) et le deep learning (l’apprentissage profond). Elles interviennent dans l’accomplissement de tâches visibles ou non, imperceptibles par l’internaute. Les modèles d’IA les plus exploités peuvent être déclinés de la manière suivante :

  • Le Réseau de neurones convolutifs : il permet la reconnaissance faciale et l’étiquetage des contenus.
  • Le Gradient Boosting d’arbres de décision : il orchestre la détection des contenus inappropriés et des accès non autorisés.
  • Le Perceptron multitouche : il favorise la personnalisation du newsfeed et des publicités des résultats de recherche.
  • Le Réseau de recherche récurrent : il intervient lors des traductions, de la reconnaissance vocale et de la compréhension du langage.
  • La Machine à vecteurs de support : elle facilite le matching des utilisateurs.

Pourquoi Facebook dispose d’autant d’IA ?

Une panoplie d’intelligence artificielle est exploitée par le réseau social Facebook, et pour cause, plus d’un milliard d’abonnés s’y connectent chaque jour. Hyperactifs, ils y mènent des activités diversifiées et parfois complexes. Chaque action menée sur Facebook n’est possible que par la présence des IA et chacune des actions requiert l’intervention d’une IA bien précise.

De plus, il y a tellement de contenus postés et téléchargés par jour, que c’est impossible pour Facebook d’exister sans intelligence artificielle. Exploitées non seulement pour rendre l’application plus performante, les IA permettent la conception de nouvelles fonctionnalités très attractives, qui révolutionnent le monde virtuel. De quoi avoir un coup d’avance sur la concurrence, émerveiller les internautes, et augmenter par la même occasion le flux d’abonné. La plateforme dispose même d’un des laboratoires de recherche en IA les plus impressionnants du monde. Il est évident que Facebook n’a pas fini d’augmenter le nombre de ses IA.

Faut-il craindre l’exploitation abusive des IA de Facebook dans le futur ?

La réponse est non… Car, si à l’instar de Facebook, d’autres domaines exploitent de manière récurrente et intelligente les IA, ils seront révolutionnés.

Facebook rayé par crainte de la surexploitation des data par l'IA

Pour la médecine par exemple, se servir des systèmes de reconnaissances d’images, lui permettra de traiter de manière efficace et efficiente les images médicales. Les diagnostics seront plus précis, et cette avancée sauvera de nombreuses vies humaines.

Certes dans la pratique, il est remarqué de mauvaises utilisations, c’est le cas des déconvenues liées aux données privées. Mais, il est nécessaire de savoir que l’IA ne fait que ce qu’on lui demande de faire.

La plus grande crainte des uns et des autres, est que l’intelligence artificielle détruise certains emplois. Cela est fort probable. Aujourd’hui, dans beaucoup de secteurs, les tâches redondantes, qu’elles soient manuelles ou administratives, sont laissées au soin de l’IA. De quoi redouter la suppression massive de ces postes de travail. Restons tout de même positif, les IA n’existent que pour nous servir !

Découvrez nos autres exemples d’IA pour les réseaux sociaux : 

Table des matières